Implantations inutiles de défibrillateurs chez plusieurs Américains

first_imgImplantations inutiles de défibrillateurs chez plusieurs AméricainsDes dizaines de milliers de patients américains se seraient fait implanter des défibrillateurs alors que cela n’était pas justifié. 22,5% d’entre eux ne répondaient pas aux critères médicaux nécessaires pour cette intervention.    110.707 Américains ont bénéficié d’une implantation de défibrillateur entre janvier 2006 et juin 2009. Sur ce total, 22,5% n’en auraient pas eu besoin révèle le Journal of the Medical Medical Association (JAMA) d’hier. Or les risques de complications suite à ces opérations sont de 34% supérieures chez les personnes qui n’en auraient pas eu besoin que chez les personnes pour qui cette opération était justifiée. De plus, chaque opération coûte 35.000 dollars dont 20.000 destinés à payer l’appareil lui-même. À lire aussiInfarctus : définition, signes et symptômes, causes, comment réagir face à un infarctus ?Les défibrillateurs implantés ont pour fonction de provoquer un choc électrique chez les patients dont le coeur faiblit, de façon à rétablir une contraction normale. Mais en aucun cas les critères établis ne stipulent que les défibrillateurs peuvent servir en prévention chez des patients ayant subi un infarctus, un pontage coronarien ou autre. Pourtant, selon les chercheurs de l’université de Duke, auteur de l’étude publiée dans JAMA, et rapportée par Cyberpresse.ca, “il est difficile de savoir dans quelle mesure les médecins suivent ces recommandations dans leur pratique clinique quotidienne”. Il semblerait que les implantations inutiles aient été essentiellement réalisées par des chirurgiens thoraciques avec 36% d’opérations injustifiées (contre 24,8% chez les cardiologues).Le 8 janvier 2011 à 09:18 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *